LES NEWS DE FAB #11

On the road back home again


Depuis quelques semaines nous guettions une fenêtre météo pour ramener le bateau depuis La Corogne à une époque de l'année où les vents dominants de secteur est,  la rendait plutôt rare. 


C'est finalement début février qu'elle s'est dessinée, Jérôme le préparateur est parti 24h avant moi pour organiser cette opération pouvant s'avérer hasardeuse en cas de panne moteur, changement rapide de météo etc. Rappelons qu'il s'agit de traverser le Golf de Gascogne en plein hiver avec un gréement de fortune (boosté avec un nouveau tube trouvé par Jérôme et une deuxième voile prêtée par Xavier de la Voilerie Armor Voiles de Saint-Malo), un moteur peu puissant et un bateau de 15m par 15m avec 30 à 40 nœuds de vent et 4 à 5 mètres de houle.


Après la remise en état de l'AIS (Automatic Identification System) qui permet de signaler la position et route  du bateau et d'obtenir celle des bateaux proches afin d'éviter la situation d'insécurité dans laquelle j'étais après le démâtage, le plein de nombreux bidons de gasoil pour alimenter le moteur en permanence sur la durée du trajet et un dernier restaurant de spécialités ibériques nous quittons le port le jeudi 7 février en fin de matinée.


Le temps est encore clément avant l'arrivée prévue d'une première dépression qui doit nous accompagner jusqu'à destination, nous comptons trois jours maximum de trajet jusqu'à Lorient. Nous maintenons une vitesse de 5/6 nœuds grâce au moteur, seul problème à signaler nous avons oublié les casques anti-bruits et devons subir les décibels du moteur à haut régime...

Le vent arrive progressivement et la mer se forme peu à peu, nous atteignons parfois les 13 nœuds dans les surfs et devons affaler la plus grande des deux voiles pour éviter un nouveau démâtage...


Tribulations avec son gréement de fortune


Le trajet est très inconfortable dans ces conditions et l'amarinage difficile peut être à cause du bruit assourdissant du moteur et des odeurs de gasoil, mais la vitesse moyenne est au dessus de nos espérances et c'est l'essentiel car la fenêtre météo est plus courte que prévue.


Finalement nous arrivons samedi en fin d'après-midi sur Lorient après 53 heures, rien à signaler hormis deux fuites sur le moteur que nous réparons rapidement.



Le bateau est amarré à La Base, en attendant un constat des dégâts, devis des réparations et prise de décision en fonction.




A très bientôt pour les nouvelles infos.


Ci-après en avant première les deux seules vidéos tournée le jour du démâtage! 


AVANT ...

APRES ....